Kobo by Fnac : parce que y’a que les cons qui changent pas d’avis

Posté dans Culture, Arts & Voyages
le 20 janvier 2013

Ooooh ça va, 3 mois sans poster c’est pas la mort non plus ! Je fais des progrès je trouve. Aujourd’hui je ne sais pas d’où m’est venue cette motivation mais j’ai eu envie de vous causer d’un cadeau de Noël très chouette  : ma (mon ?) Kobo Glo. Je vais mettre au féminin parce que c’est une liseuse mais si je me trompe, corrigez-moi (même si on s’en fiche).

Petit retour sur les faits : ancien rat de bibliothèque (rattrapé depuis par la flemme/le manque de temps/l’internet), j’aime lire depuis que je suis toute petite. J’avais même transformé ma chambre en bibliothèque et fais des fiches pour chacun de mes livres qui pouvaient ainsi être empruntés par mes peluches. Voilà voilà… Faut pas s’étonner si plus tard, je me suis joyeusement lancée dans des études de bibliothécaire/documentaliste (je savais pas trop à l’époque). Bon j’ai vite déchanté et j’ai encore une fois été rattrapée par l’internet. Mais j’avais quand même gardé l’amour du livre et surtout du papier. Motivée par des phrases telles que « la lecture à l’écran fatiiiigue les yeux » ou encore « le livre électronique va tuer le métier ! », je m’opposais farouchement à la démocratisation de ces livres électroniques sans âme et qui en veulent à nos pauvres yeux déjà fatigués par les ordis.

Et puis et puis… ça a commencé quand ma copinette @Pergamina m’a dit que, pour l’avoir testé, c’était pas si mal (elle a, en gros, le même passif livresque que moi). Un monde s’écroula et je me souviens lui avoir dit quelque chose du genre « Infâme traîtresse  que le cul te pèle et la malédiction de la classification Rameau s’abatte sur toi ! » (blague de bibliothécaire, vous pouvez pas comprendre mais c’est drôle). Elle poussa même le vice jusqu’à fabriquer une housse de Kobo DIY, comme pour dire « Regardez, je CAUTIONNE la chose ».

Et puis et puis… cet été j’ai décidé de me remettre un peu à la lecture et de me forcer à trouver plus de temps pour ça. J’ai donc profité  d’être au boulot au mois d’août (seule et dépitée) pour m’y remettre pendant mes pauses de midi et lors de mes trajets en tram. Et c’était bien ! Par contre, se trimbaler des gros pavés comme Les piliers de la Terre, c’était moins bien. Pas très très pratique. Quand septembre a ramené tous les travailleurs/étudiants dans le tram blindé, c’est devenu impossible. S’asseoir est déjà compliqué donc ouvrir un livre debout = gamelle assurée + insultes des passagers + piétinage en règle. Et voilà comment j’ai eu une révélation : une petite liseuse légère et toute fine ça doit être bien pratique. J’étais définitivement passée du côté obscure de la force numérique.

Voilà pourquoi le papa Noël (qui a des très bons informateurs) a mis une Kobo Glo dans mon petit soulier ! Kobo Glo, c’est un modèle récent de liseuse et si je ne m’abuse, la première liseuse rétro-éclairée. L’avantage : on peut lire dans le noir et couper l’éclairage quand la lumière naturelle est suffisante. La luminosité est réglable ce qui n’est pas du luxe car poussée au maximum, ça fait un peu mal aux yeux. Par contre, si on la met presque au minimum, cela suffit à rendre la page blanche (car elle est grise en temps normal) et très légèrement éclairée donc parfaitement lisible sans éblouir. En plus de cela, la liseuse est équipée de la technologie ComfortLight qui éclaire la page (lumière dirigée vers l’intérieur) et non votre visage, contrairement à un écran d’ordi ou de portable.

Kobo Glo

Ce qui m’a le plus bluffée personnellement, c’est la qualité de lecture : on croit vraiment lire un livre. L’encre électronique utilisée donne vraiment un effet net et très agréable à lire. Sur ce coup, je m’incline. L’autonomie est également très bonne, je m’en suis servie déjà plusieurs heures et la batterie n’a quasiment pas bougée.

Pour l’instant, j’en fais une utilisation très basique et je n’ai pas besoin des fonctionnalités annexes comme le zoom (ça va oh, j’ai pas 80 ans) ou le dictionnaire. A vrai dire je ne m’y suis pas trop intéressé. Je télécharge des livres, je les mets sur ma liseuse, je les lis. Point :D

J’ai lu des personnes qui se plaignaient de l’effet « noir » au moment de tourner les pages mais ce n’est pas gênant du tout. Je dirais que le seul petit point négatif, c’est le temps qu’elle met à se mettre en route (10-15 secondes environ) mais bon de nos jours, on n’est plus très patient (ma pauvre dame !).

En résumé, j’en suis très contente, j’ai définitivement adopté ma petite Kobo Glo et je lui ai même achetée une housse trop chouette (je vous recommande d’ailleurs cette petite boutique Etsy).

housse

(On peut dire qu’après ce méga pavé, je peux me passer de poster pour un moment… A dans 6 mois les amis :D)


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments

  • Reply Furiouss

    Je valide le Kobo. C’est vraiment pratique de pouvoir lire partout avec un truc si peu encombrant.
    J’aime lire, et même si je prends rarement le temps de le faire, j’apprécie de pouvoir trouver le livre que je veux directement sur le Kobo sans devoir chercher après (ça sous-entend de savoir où on a rangé le kobo mais soit, disons pour l’exemple qu’on le sait ! :p) et de pouvoir passer d’un livre à un autre sans bouger de son canapé !
    Ainsi on peut se faire une série d’une traite sans pour autant s’être trimballé des kilos de livres (enfin si mais là ce sont des kilo-octets), chose qui est appréciable quand on veut se lire les HarryPotter ou autre série en plusieurs volumes pendant ses vacances !
    Bonne lecture !

    20 janvier 2013 at 7:38
  • Reply Maïa

    Ca semble tentant! Mais ma mère a une vieille liseuse Fnac (les premières qui sont sorties) et j’ai trop du mal à m’y faire… J’arrive pas à lâcher le livre papier, en plus j’aime trop l’odeur des pages!! (gniééé?!)

    21 janvier 2013 at 9:30
  • Reply nan_a_

    En ce qui me concerne je suis une inconditionnelle de la liseuse depuis les début et pourtant moi aussi je suis documentaliste et amoureuse des livres!
    Même si comme vous le passage par l’IUT m’a fait passé du coté obscure de la force numérique (#BDAN oblige…) du coup j’ai bravé la malédiction de la classification RAMEAU il y a bien longtemps (4 ans en fait!) et je ne peux plus me passer de ma liseuse! pourtant c’est un vieux modèle, même pas tactile, ni rétroéclairé, ni même wifi, bref un vieux PRS505 des débuts mais increvable, juste la batterie qui commence à baisser un peu, avant je lisais environ 5 livres avant de recharger, maintenant je suis à 3… Bref rien d’insurmontable!
    Au début c’était juste pour ne pas galérer avec des gros bouquins ou avec plusieurs quand j’arrivais à la fin d’un tome (je lis beaucoup de fantasy donc les séries c’est quasi automatique…) mais maintenant je ne lis presque plus que là dessus! Presque hein parce que les livres que j’aime vraiment très beaucoup et que je veux garder j’ai tendance à quand même les acheter en papier…

    Bref tout ça pour dire que je valide le changement d’avis, même si j’ai jamais testé le Kobo!

    21 janvier 2013 at 10:50
  • Reply MamanBlog

    1 / c’est ça fait nous croire que tu as pas lu au boulot
    2 / Tu aurais pu la faire toi même la housse
    3 / tu écris fichtrement bien ma belle !

    29 janvier 2013 at 6:17
  • Reply loutrette

    Oh bah pufff j’hésitais pas mal mais je vais la demander pour mon anniversaire tu m’as convaincue!

    6 février 2013 at 12:22
  • Laisser un mot doux

    Vous aimerez peut-être

    %d blogueurs aiment cette page :