« La ruche qui dit oui » à Grenoble

Posté dans Capharnaüm, Grenoble
le 5 avril 2013

J’ai bien essayé de trouver un titre plus marrant à base d’abeilles et de miel mais j’ai frôle l’award du titre d’article le plus désolant de 2013 alors on va s’en tenir à la simplicité. Aujourd’hui pour mon article trimestriel, j’avais envie de vous causer d’un concept découvert récemment. Je pense que ça soit particulièrement nouveau mais je n’en n’avais pas entendu parler avant.

Tout cela est parti bêtement de l’histoire de la viande de canasson qui vient d’endroits où on sait pas trop si les chevaux ont été nourris normalement où s’ils étaient atteint de la peste du cheval et nourris à l’herbe radioactive. Moi en soit, manger du cheval, je m’en fiche. Mais manger du cheval (ou tout autre viande) qui a fait des milliers de bornes avant de venir crever dans mon assiette, ça me dérange un peu. Je dis pas que je vais devenir végétarienne (jamais j’arrête de bouffer de la charcuterie vous m’entendez ? JAMAIS) mais je commence à m’intéresser de plus en plus à la consommation locale. Bien sûr manger local c’est pas si évident, il faut avoir l’envie et le temps de faire ses courses ailleurs qu’à l’hypermarché et puis il faut accepter de mettre un peu plus de budget. Qui plus est, je me suis sentie un peu désemparée quand j’ai voulu trouver des endroits près de chez moi qui vendent du local (j’ai pas le temps d’aller au marché, je me réserve ça pour ma vieillesse). C’est au hasard des internets que j’ai donc connu La Ruche qui dit Oui.

Le concept est simple : des gens gentils et écolos décident de monter une ruche, c’est à dire une structure virtuelle qui va permettre à des producteurs locaux de vendre leurs produits via le site internet. A Grenoble, il n’y a qu’une seule ruche pour le moment mais elle regroupe pas mal de producteurs, ce qui laisse le choix dans les produits. Toi petit internaute fainéant, tu n’as plus qu’à te créer un compte, guetter l’ouverture de la vente (il y a une vente tous les 15 jours à Grenoble) puis remplir ton panier virtuel, payer en ligne et noter l’heure et le jour de la distribution. Et hop, t’as consommé local sans bouger tes fesses.

Evidemment, il faut ensuite aller retirer les produits le jour donné (en l’occurrence le vendredi entre 17h et 19h) mais bon, vous avez tout de même pas cru que c’était des abeilles qui allaient vous livrer à domicile (j’aurais tellement aimé). Le seul inconvénient, c’est que le lieu de la distribution est dans un quartier un peu excentré,  sur la ligne C, à mi-chemin entre Vallier Dr Calmette et Vallier Catane. Pour ma part c’est sur mon chemin du retour du boulot mais pour des gens qui habitent à l’autre bout de la ville, ça demande une petite organisation. Mais bon on va pas se plaindre non plus hein.

Pour ma première commande, j’ai acheté de la viande et du fromage (tous les légumes sont partis rapidement) :

– filets de poulet (environ 350g)
– escalopes de porc (environ 350g)
– poitrine fumée
– fromage de vache (400g)
– fromage de chèvre
– fromage à raclette (400g – à se taper le cul par terre de bonheur tellement c’était meilleur que le fromage pourri qu’on te vend sous vide)

Le tout pour 36€. Oui évidemment c’est plus cher, mais on sait d’où ça vient et on a fait travailler des gens qui vivent à moins de 250km de chez soi. Je trouve ça chouette. Je n’ai pas pris de photo des produits mais tout était très bien emballé. Sur place c’est un peu « roots » puisque ça se passe dans un grand couloir d’immeuble mais c’est convivial et sans chichis. La responsable de la Ruche est très sympa et personnellement, j’admire son implication et sa volonté.

En conclusion : La Ruche qui dit Oui, moi je dis OUI aussi.

….

(Pardon)

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Comments

  • Reply Odile

    Hey !
    Je n’avais pas eu vent de ce concept ! Hyper intéressant, même si, étant excentrée de Gre, aller en ville c’est fastidieux …
    Sinon, j’ai un bon plan viande locale :
    http://www.pmgfarm.fr/Elevagehighland.html
    Des amis sont éleveurs de chevaux (mais pas pour bouffer ^^), et de vaches Highland et Aubrac. Leur viande est excellente, pas plus chère qu’en grande surface. Tu peux avoir des gros colis, des petits, des steaks hachés, et les bocaux de viande cuisinés sont juste à tomber , et les abats (langue, foie), sont vraiment pas chers !!
    Tu es informée des arrivages par mail, une fois inscrite sur leur liste de diffusion. Alors y a pas de viande tout le temps, parce qu’ils n’envoient pas de vaches à l’abattoir toute les semaines, mais bon, ça se gère.

    En été, ils font des diots et des merguez qui sont aussi à tomber !!
    Tu peux les contacter de ma part si tu veux, et si tu essaye, le jour où tu viens chercher ton colis, préviens moi, on pourra se faire un coucou :)

    Bises

    5 avril 2013 at 11:07
    • Reply RoseChiffon

      Génial ! Merci pour le bon plan, c’est bon à savoir :)

      7 avril 2013 at 3:54
  • Reply CraftyB

    +1 pour la bonne adresse
    +1 pour le gif

    Merci du tuyau !

    5 avril 2013 at 11:55
  • Reply Mille Bulles

    Sinon, il doit y avoir des amap aussi dans le coin :)

    6 avril 2013 at 11:04
    • Reply RoseChiffon

      Je m’étais renseignée du côté des AMAP mais j’ai peur des quantités, comme on est que 2, j’ai peur de gaspiller :( l’avantage de la Ruche c’est justement ce choix des quantités ^^

      8 avril 2013 at 9:39
  • Reply FéeC

    Dans le même style, il y a les paniers de produits locaux du style de potager city: http://rhone-alpes.potagercity.fr/ ou des jardins de cocagne (qui eux ont aussi le coté d’insertion sociale et professionnelle): http://www.reseaucocagne.asso.fr/
    Leurs fruits et légumes sont bons en général, locaux, parfois bio et j’aime beaucoup l’idée de « faire a manger avec ce que je vais avoir dans mon panier ».

    7 avril 2013 at 6:32
  • Reply Guillaume P.

    Merci d’avoir tenu ta promesse d’en parler de cette ruche.

    Le fromage à raclette me tente bien :-)

    11 avril 2013 at 12:12
  • Laisser un mot doux

    Vous aimerez peut-être

    %d blogueurs aiment cette page :