Guatemala – Une journée à San Pedro la Laguna

Posté dans Culture, Arts & Voyages
le 26 juillet 2013

Le jour où j’ai su que j’allais partir pour de bon au Guatemala, j’ai hurlé de joie. Revoir ma famille, être avec les miens, ça me rendait folle de joie. Puis, j’ai pensé à tous les endroits que j’allais aussi retrouver. J’ai pensé en tout premier à Atitlan. Ce lac m’obsède autant que mes volcans et je rêve de lui régulièrement. J’avais donc décidé de m’offrir 3 jours, seule, à San Pedro la Laguna, pour prendre le temps de me reposer, penser à cette folle année et faire le point sur moi, ma vie et mon gros cul. Grand bien m’en a pris…
Euphorique la veille du départ, j’ai commencé à appréhender en montant dans mon shuttle. Et si je ne trouvais pas le village que je chéris tant ? La route interminable a semé quelques indices : non, rien n’a changé. Je reconnaissais les villages, les miradors, et ces volcans au loin qui pointaient le bout de leur cheminée.004 002.
J’ai retrouvé mon joli petit hôtel fétiche avec ses chambres à 9 euros la nuit, ses hamacs, son petit jardin, sa vue sur le lac, San Marcos et l’Indian Nose.  Le spot parfait pour le rien faire, les doigts de pieds en éventail !013001
003
A moi aussi mes restaurants préférés, mes habitudes et ces saveurs qu’on ne retrouve nulle part ailleurs ! Les chorizos grillés au barbecue, le guacamole, les naranjadas. Avouons-le, j’ai passé 3 jours dans un hamac à boire des cocktails, manger des spécialités locales succulentes, à regarder les bateaux et la vie passer, le cul vissé dans mon hamac, un livre à la main. C’était bon, et je n’avais envie que de ça ! Il faut dire que mes béquilles n’empêchent aussi de gambader comme je le voudrais. Bref, j’ai retrouvé mon lac et ce petit village qui me manquait depuis que je l’avais quitté !
005Marcher dans les petites ruelles, retrouver ces endroits, ces enseignes connues. Reconnaitre des visages croisés à chacun de mes voyages, se faire saluer par les vendeuses de pains de banane qui se souviennent de moi et entendre même entendre « Hey, la francesa ! » dans la rue par des gens que je n’avais pas vu depuis 2 ans. Oui, à San Pedro, je me sens vraiment chez moi !
006
J’ai menti. J’ai quitté mon hamac pour passer des heures à la terrasse du Dnoz, à rêvasser, regarder les lanchas passer et cracher leur lot de touristes, les enfants qui rentrent de l’école et les indiennes laver leur linge à la pila du lac. Quelques cuba libres, des livres dévorés, de la bonne musique, et une chouette déco typico-rétro, cet endroit a tout pour me plaire !007
008
009
Rentrer à l’hôtel et discutailler 3 minutes avec les vendeurs de bijoux artisanaux et envier leur savoir-faire. Lorgner sur les bijoux en argent et en jade et essayer de rester raisonnable. (Mais jusqu’à quand ?!)011
Ouvrir les yeux et voir de jolies choses. Ecouter, distraite, le clapotis de l’eau sur les coques des bateaux, ce bruit si relaxant. 010Croiser ces indiennes mayas dans les ruelles et les regarder aller laver leur linge dans les eaux bleues d’Atitlan.
012
C’était une minuscule aperçu de San Pedro, évidemment. Comme je vous l’ai dit, c’était un séjour purement flémardo-égoiste, mais je ne voulais pas attendre avant de vous montrer ce petit coin de paradis.
Il y a 1001 choses à faire ici, mais promis, je vous ferai un article sur le sujet dans les jours à venir. Au programme, bonnes adresses, conseils, balades, tours en bateau, fincas de café et plantations de maïs… Patience !

 

Odyssée de lastminute.com : l’indice

Bravo ! Vous avez trouvé le bon article ! Voici la charade :

  • Je suis le premier chiffre de la latitude d’un célèbre mausolée de marbre blanc dont le nom signifie « Palais de la Couronne ».
  • Je suis le premier chiffre de la longitude d’une montagne composée de trois volcans éteints située dans un pays largement connu pour ses safaris.
  • Je suis le premier chiffre de la latitude d’un immense récif attirant les plongeurs du monde entier, pouvant être vu de l’espace.
  • Je suis le premier chiffre de la latitude du monument religieux emblématique de la ville qui accueilli la Coupe du Monde de football en juillet 2014.

Bonne chance à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Comments

  • Reply Rose

    Coucou Copinette !
    Décidemment j’adore tes photos, je sais pas comment tu fais pour sublimer à ce point là tout ce que tu vois et que tu touches (bon même si pour le Guatemala, ça doit pas être trop dur…mais je pense surtout à la photo de yaourtière dans un article précédent).
    Bonnes et vacances et continue de profiter de ton petit coin de paradis !
    Des Bisous !

    26 juillet 2013 at 7:12
    • Reply RoseChiffon

      Mais copinette, ca me touche trop ce que tu dis ! Je sais pas si je sublime les choses, je shoote juste ce que je vois et voila tout; En tout cas, merci ! (Par contre pour la vieille yaourtiere, arrete la coke !)
      Bisous plein

      29 juillet 2013 at 9:56
  • Reply Fizette

    J’adore ce qui ressort de tes photos… J’ai tellement envie d’y aller là maintenant tout de suite ! Merci de partager ces instants de bonheur !

    26 juillet 2013 at 2:11
  • Reply LaRoux

    un pays un peu oublié, on n’en parle pas beaucoup, je suis même sûre que certains ne doivent pas savoir où se situe le Guatemala, tellement dommage, un beau pays, que je n’ai malheureusement pas vu, seulement au travers de photo d’un amis qui y est allé, en tout cas j’aimerai énormément voir tout çà de mes propres yeux !
    J’ai hâte de voir et lire tes articles à venir ;)

    26 juillet 2013 at 6:08
    • Reply RoseChiffon

      tu as raison, on entend malheureusement peu parler de ce fabuleux pays. Mais jessayerai de te faire voyager alors, promis =)

      29 juillet 2013 at 9:54
  • Reply Les murs de San Pedro | #RoseChiffon

    […] à passer quelques jours au bord du lac Atitlan. Je vous parlais de mon amour inconditionnel pour San Pedro la Laguna, mon village de prédilection. Mais ce que j’ai volontairement omis de vous raconter, […]

    17 octobre 2013 at 8:55
  • Laisser un mot doux

    Vous aimerez peut-être

    %d blogueurs aiment cette page :