Browsing Category:

Culture, Arts & Voyages

Dans le bocal #1

Posté dans Culture, Arts & Voyages
le 1 février 2015

 « Et si on mettait toute notre année culturelle dans un bocal ? » L’idée peut paraitre un peu étrange, mais en décembre, en essayant de dresser le top 5 de mes films préférés de l’année, je me suis rendue compte que… j’en avais oublié un paquet ! Et puis mon copain Manu Reze a publié sur son Instagram cette photo, expliquant qu’il avait une sorte de bocal dans lequel il gardait tous ses tickets de cinéma de l’année en cours, et qu’il en faisait un de bilan régulièrement.

Et là, ça a fait tilt ! J’ai décidé de faire tout pareil (ouuuh la copieuse) en mettant dans mon fameux bocal tout ce qui avait un rapport avec la culture et les voyages (cinéma, expositions, musées, concerts… et même nos billets d’avions). Ça nous permettra, l’année prochaine, de nous rendre compte de tout ce qu’on a vu, visité, découvert et d’en faire le bilan en n’oubliant rien.
L’idée est aussi de réaliser que OUI, on sort, on bouge, on fait des choses et on visite pas mal de choses. Parce que je dois bien avouer avoir une vision un peu terne et casanière de ma vie en ce moment. Alors qu’en fait, pas tant que ça !

02

Maintenant que je vous ai expliqué le projet, commençons le dépouillement. Je pense faire des articles mensuels sur le sujet, pour vous parler brièvement de mes coups de coeur et idées de sorties. J’espère que ce nouveau type d’article vous plaira ! (Et surtout, j’espère m’y tenir…)
Commençons !

Malheureusement, peu de sorties musées ce mois-ci. La seule que j’ai faite était au musée d’histoire naturelle de Paris, et plus précisément à la grande galerie de l’évolution dont je vous parlais il y a quelques semaines. Si le sujet vous intéresse, je vous laisse découvrir mon article ici.

A la découverte de la grande galerie de l'Evolution

Finalement, on aura préféré les salles obscures ce mois-ci. Un petit mois cependant avec 4 films. Au programme :

  • Whiplash : Coup de coeur absolu pour ce film totalement dingue. Je vous en parlais dans les petits plaisirs du moment, et vraiment, je vous conseille d’aller le voir rapidement avant qu’il ne soit trop tard. J’ai été bluffée par le talent de Miles Teller et J.K. Simmons, la relation qui s’installe entre eux. Je me suis surprise plusieurs fois avec les mains crispées, la boule au ventre et l’envie d’hurler. Cette force de ne pas abandonner ses rêves, coûte que coûte, m’a totalement bouleversée.
  • L’affaire SK1 : Bon, on va pas mentir, j’ai attendu ce film pendant un moment (les histoires de serial killers me fascinent et je ne connaissais que peu l’histoire de Guy Georges) mais… j’ai été déçue. Pas mal de longueurs, des moments creux, mais l’histoire en elle-même est intéressante. Ce qui m’a terriblement gêné, c’est que je me suis prise d’affection pour le suspect n°1 qui parait être fragile et juste un peu « dérangé ». La défense est faite pour douter et est redoutablement efficace. J’avais beau savoir que l’accusé était coupable, au fond, ça me faisait de la peine. J’ai découvert Raphaël Personnaz dans ce beau premier rôle et il m’a vraiment convaincue. Au final, c’est malheureusement que j’aurais probablement oublié d’ici la fin de l’année.

01

  • Une merveilleuse histoire du temps : Si Stephen Hawking est l’un des plus brillants scientifiques de notre époque, je dois bien avoir que je ne connaissais pas du tout sa vie, son histoire et encore moins ses travaux de recherches. C’est donc avec une grande curiosité que j’ai découvert ce film. J’ai été bluffée par le jeu de Eddie Redmayne, sa métamorphose tout au long du film est impressionnante. On en apprend beaucoup sur Stephen Hawking, mais plus sur le côté personnel de sa vie (notamment ses histoires de couple), sa façon d’accepter sa maladie, mais l’éclairage sur ses recherches est plutôt léger. J’aurais aimé en savoir plus sur cette partie de sa vie, avec un axe de vulgarisation un peu plus prononcé ?
  • Imitation game : C’est LE film de ce début d’année. Tout le monde l’attendait, et le voici enfin en salle. Je dois avouer que je ne suis pas du tout fan de Benedict Cumberbatch et Keira Knightley, mais j’ai beaucoup aimé le film. Certes, il est très épuré (on parle de guerre sans la sentir, on parle de nazis sans voir un uniforme, l’homosexualité et suggerée mais surtout pas montrée…) mais il a bien fonctionné sur moi. Simplement parce que je ne connaissais pas du tout l’histoire d’Enigma et que j’ai aimé la découvrir. Mais j’ai regretté cette vision « censurée » de la guerre, on ne sent pas l’urgence de la situation, ni la détresse du monde à cette période précise. A trop courir après les oscars, je pense qu’ils ont réalisé un film trop politiquement correct, vous voyez ? Cela dit, filez le voir, ne serait-ce pour le côté biographique d’Alan Turing !

Et vous ? Quelles ont été vos sorties culturelles ce mois-ci ? Quels films me conseillez-vous ? Vous avez vu ceux dont je vous parle ? Racontez-moi tout !

Rendez-vous sur Hellocoton !

A la découverte de la grande galerie de l’Evolution

Posté dans Culture, Arts & Voyages, Paris
le 15 janvier 2015

« Dis, dis, dis, un jour on ira à la grande galerie de l’Evolution ? Dis ? » C’était à peu près ce que je disais à chaque fois que je venais passer un week-end à Paris pendant ces deux dernières années. Et puis manque de temps, flemme, organisation ont eu raison de notre volonté. Pour commencer 2015, commencer nos bonnes résolutions et terminer nos vacances de fin d’année positivement, on s’est lancés ! Inutile de vous dire que j’étais excitée comme une gosse de 5 ans, pas vrai ? Et je vous livre aujourd’hui mes impressions et mes conseils pour profiter au mieux de cette visite.

Grande galerie de l'évolution - 12Grande galerie de l'évolution - 13Grande galerie de l'évolution - 14

6 bonnes raisons de visiter la grande galerie de l’Evolution à Paris

  • L’endroit est fabuleux et majestueux. Sur trois étages, on découvre le monde sous-marin, faune sauvage (par continents), flore, insectes et oiseaux, agriculture, impact de l’humain sur la population animale… le contenu est dense mais très bien organisé.
  • Les spécimens sont vraiment réalistes et totalement impressionnants. Je me suis amusée à regarder les enfants engouffrer leur tête dans la gueule d’un grand requin, les adultes se comparer à côté d’un éléphant, quelques petites filles totalement dégoutées devant des spécimens d’énooormes insectes…
  • Il y a un côté très didactique à cette exposition permanente. On trouve des petits ateliers pour les enfants, notamment sur les insectes, les dodos et l’agriculture. S’émerveiller devant les animaux, c’est bien, apprendre en s’amusant, c’est encore mieux.

Grande galerie de l'évolution - 01Grande galerie de l'évolution - 03Grande galerie de l'évolution - 11

  • La scénographie et l’ambiance est totalement dingue : rugissements, barrissements, cris d’oiseaux, orage et éclairs, tout est fait pour nous plonger dans une ambiance captivante. J’ai particulièrement aimé les orages, le son est très réaliste et les lumières s’adaptent à l’ambiance. C’est si grisant !
  • C’est aussi intéressant pour les enfants que pour les adultes. De mon côté, j’ai découvert de nombreuses espèces animales totalement dingues ! Vous connaissez le rat kangourou à long nez ? (Kamoulox) Rien que pour ça, la visite faut le coup ! J’ai réellement retrouvé mon âme d’enfant pendant ces 2h de visite et j’ai adoré rêvasser devant ces espèces qui m’étaient totalement inconnues.
  • Le prix, ma bonne dame ! 9€ pour les adultes, gratuit pour les enfants. Pas mal, non ? En plus, si vous décidez de visiter la galerie d’anatomie comparée et de paléontologie, la ménagerie ou tout autre partie du Jardin des Plantes, vous aurez accès à des réductions très intéressantes.

Grande galerie de l'évolution - 05Grande galerie de l'évolution - 0601

Mes conseils pour profiter au mieux de l’exposition

  • Venez tôt dans la journée pour éviter la foule. La galerie connait un franc succès auprès des touristes comme des parisiens et la foule peut être gênante pour certains (genre, moi).
  • Prévoyez bien 2h pour la visite, le temps de bien profiter et ne pas faire ça à la va vite. Allez-y doucement, profitez et ouvrez l’oeil. Ce serait dommage de passer à côté de certaines espèces très rares.
  • N’hésitez pas à quitter les galeries et balcons principaux pour vous engouffrer dans les longs couloirs. Vous y trouverez des ateliers ainsi que des pièces superbes.
  • Prenez votre appareil photo, sinon vous risquez de le regretter !
  • Profitez aussi de l’architecture qui est magnifique. Surtout dans les longs corridors. La vue sur le Jardin des Plantes est aussi très jolie.

Grande galerie de l'évolution - 07Grande galerie de l'évolution - 08Grande galerie de l'évolution - 10Grande galerie de l'évolution - 09

Pour prolonger le plaisir de cette visite, je vous conseille de faire un tour dans le Jardin des Plantes, de promener dans les allées, aller voir les pandas roux. Je trouve que c’est un très joli endroit pour se détendre un peu dans Paris. Et si vous avez envie d’une petite gourmandise ou de quelque chose de chaud, filez donc à la grande Mosquée de Paris, qui est à deux pas. Les pâtisseries orientales et thé à la menthe sont à se damner !

Informations pratiques 
Ouvert tous les jours, sauf le mardi et le 1er mai.
10h – 18h
Dernier accès aux caisses 45 minutes avant la fermeture.
Bus : lignes 24, 57, 61, 63, 67, 89, 91
Métro, RER : ligne 5 Gare d’Austerlitz, ligne 7 Censier Daubenton, ligne 10 Jussieu ou Gare d’Austerlitz, RER C Gare d’Austerlitz
Plus d’informations

Alors ? Vous êtes convaincus ? Personnellement, j’ai déjà hâte d’y retourner !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand le thé part à la rencontre de la culture

Posté dans Culture, Arts & Voyages, Paris, Théinomanie
le 19 novembre 2014

Et si le thé partait à la rencontre de la culture ? Si l’idée a souvent germé dans ma tête, plusieurs maisons de thé se sont lancées dans l’aventure. C’est le cas de George Cannon et du Palais des thés, qui ont créé des thés inédits et éphémères pour célébrer des événements culturels. Pour ouvrir tous nos sens à la découverte ? L’idée me réjouit tellement que je vais vous parler de deux créations qui ont été réalisées pour des musées parisiens. En avant !

Au fil des saisons, de George Cannon

Ce thé vert a été imaginé par Olivier et Augustin Scala, de la maison George Cannon, pour l’exposition « Le Japon au fil des saisons » au musée Cernushi, musée des Arts de l’Asie.
Ce sencha offre des notes très fruitées de pomme, raisin, cassis, amande, coing, poire et rhubarbe. La liqueur est douce et délicate, comme de coutume chez George Cannon et la dégustation nous rappelle des balades dans des vergers en automne. Ce thé change à coup sûr des thés d’automne plus classiques, souvent aux agrumes et aux épices. Celui-ci est très frais et peut se déguster au fil des saisons, chaud en hiver et glacé dès le printemps. C’est une très jolie création qui rappelle aussi la délicatesse de Japon et de ses arts.au fil des saisonsau fil des saisons - G. Cannon

L’exposition « Le Japon au fil des saisons »
« A une époque où les problèmes environnementaux sont au centre des préoccupations, cette exposition se propose de montrer les liens affectifs et profonds qui unissent les Japonais à la Nature. C’est au travers de 60 peintures sur papier et sur soie  qu’est suggérée l’essence de leur culture : Figurant des végétaux, des animaux et des paysages dont les thèmes sont liés à une saison ou à un mois de l’année, ces œuvres témoignent toutes de cette sensibilité et réceptivité particulières des Japonais face à la Nature. »
Voilà ce que nous dit le musée. Et bien moi, toute cette délicatesse me donne envie de prendre mes tickets pour aller la voir au plus vite, pas vous ? L’exposition est ouverte jusqu’au 11 janvier 2015… il serait temps que je me décide !

Hokusai, du Palais des thés

Le Palais des thés à créé le thé Hokusai pour fêter l’exposition éponyme du célèbre artiste japonais au Grand Palais. Là aussi, il s’agit d’un thé vert, Japon oblige. Aromatisé aux agrumes et au gingembre, Hokusai offre une liqueur très fraiche et vivifiante. Il est assez puissant et le gingembre est réellement la vedette de ce thé  . Les agrumes arrivent en seconde bouche, frais et délicats. Une réussite !
On pourrait penser que c’est un thé qui rappelle réellement l’automne, justement à cause des agrumes et du gingembre, mais pas du tout. La fraicheur est réellement surprenante et on l’imagine très bien dégusté cet été en version glacée.
Vous pourrez le trouver sur le site du Palais des thés ou dans toutes les boutiques de l’enseigne (15e les 100g).hokusai - le palais des théshokusai
L’exposition Hokusai
« Katsushika Hokusai (1760-1849) est aujourd’hui l’artiste japonais le plus célèbre à travers le monde. Son oeuvre peint, dessiné et gravé incarne la spiritualité et l’âme de son pays, particulièrement ses estampes de paysages, synthèse remarquable entre les principes traditionnels de l’art japonais et les influences occidentales. Conçue en deux volets, l’exposition présente 500 oeuvres exceptionnelles, dont une grande partie ne quittera plus le Japon à compter de l’ouverture du musée Hokusai, à Tokyo en 2016. »
Personnellement, cette expo me donne une folle envie d’en savoir plus sur Hokusai. Je connaissais la Grande Vague de Kanagawa, qui m’a toujours fascinée, et maintenant que l’exposition à portée de main, il faut que je trouve un moment pour y aller. Hokusai propose une vision de scènes de vies, portraits de courtisanes, illustrations de récits mythiques ou populaires, qui attisent ma curiosité. J’ai jusqu’au 18 janvier 2015 pour me décider… pas impossible que je craque rapidement.

Que pensez-vous de ces créations de thés, vous ? Je trouve ça tout à fait génial ! On s’imprègne d’une exposition, tous nos sens sont à l’affût, et terminer la visite par une tasse de thé créé spécialement pour l’occasion me semble parfait pour que tous nos sens soient comblés. Qu’en dites-vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !